MADAGASCAR LA BELLE ILE ROUGE MERVEILLEUSE

• Chapitre 3 : Mananjary et SAMBATRA 2007

 

       

  MANANJARY ET LA SAMBATRA 2007

 

Mananjary est une petite ville tranquille ; le matin très tôt, dès 5 heures les femmes viennent laver leur linge à l’embouchure du fleuve, s’y laver, faire leurs besoins, 

 

tandis que les pécheurs partent à la pèche, sur leurs petites embarcations, au péril de leur vie quand  il faut franchir la barre

 

Le marché de Mananjary

 

vidéo mananjary     http://www.vacanceo.com/videos/voir-vid_2837.php

 

Du 24 au 26 Octobre nous assistons, à Mananjary à la fête de la SAMBATRA qui signifie littéralement

«  Je suis heureux »

 

L’ethnie des Antambahoaka , gens du peuple qui vivent dans la région de Mananjary ont conservé certaines traditions musulmanes : tous les 7 ans, ils  célèbrent les fêtes rituelles de la Sambatra, circoncision collective des jeunes garçons.

La fête, préparatifs compris, dure 4 semaines, tout le mois d’octobre ; au cours du mois les travaux suivants sont réalisés :

 -         la maison du roi est rénovée

-          les pères ornent les faîtages des toitures de 3 colombes sculptées symbolisant l’arche de Noé, placent un arbre sacré qui est censé porter l’âme des jeunes garçons circoncis.

-          Les mères préparent les tenues rouges des enfants (bonnets et robe) et les nattes sur lesquelles ils seront opérés.

-          Les bambous récupérés dans la forêt serviront à transporter le betsa betsa jusqu’au fleuve, pendant la procession qui aura lieu vendredi

 Tous ces préparatifs se déroulent dans une ambiance festive : aux chants cadencés des femmes répondent les tambours.

 La maison du Roi

 

 

Le jeudi est un jour de repos, de détente mais le soir le tonneau de betsa betsa (jus de canne fermenté) placé dans la maison du roi est rempli ; chacun boit en chantant «  laly laly laly », soit «  homme, homme, homme » et aussi «  voici mon fils, prends le »

 C’est ce soir là que le roi, Monsieur NICOL, nous a reçu et raconté l’histoire de son ethnie, par l'intermédiaire de notre guide interprète, Aurélien ; moment inoubliable avec danses et breuvages  de betsa betsa ( jus de canne fermenté)

Le roi de Mananjary, Monsieur NICOL

Le jeudi, à partir de minuit, les jeunes sont allés chercher l’eau sacrée à l’embouchure du fleuve ; cette eau servira à laver les plaies des enfants après l’opération

 Les femmes passent la journée précédant l’opération à prier.

Le vendredi matin, dès 5 heures, le zébu est amené devant la maison du roi et les hommes le préparent pour le sacrifice pendant que les femmes dansent au rythme des tambours.

Enfin le sacrifice a lieu, après la prière du roi : moment émouvant et cruel !!!

 Le zébu est ensuite découpé et à 11 heures les morceaux sont distribués aux membres des différentes maisons.

Les femmes continuent  les préparatifs et  tissent les nattes devant ( ou dans) la maison du Roi

 A 12 heures, les enfants vêtus de leurs vêtements rouges arrivent devant la maison du roi ;

On place autour de leur taille un grigri contenant quelques grains de riz symbolisant la nourriture dont ils auront besoin pour aller vers le fleuve.

Vers 13h 30 le cortège part : les enfants sont portés sur les épaules d’un homme (en principe leur oncle) vers l’embouchure du fleuve, accompagnés des femmes ; le long cortège va aller ainsi pendant plus d’une heure, en chantant.

Les bambous remplis de betsa betsa sont transportés et bus pendant le trajet.

Un homme porte sur la tète l’eau préalablement bénie par le roi qui sera versée dans le fleuve.

 De l’autre coté du fleuve, l’autre village a organisé la même cérémonie et marche aussi vers l’embouchure  à la rencontre des habitants de Mananjary.

 

Les deux groupes se rencontreront de chaque coté du fleuve, lanceront les bambous qui symbolisent la possibilité de franchir le fleuve pour se côtoyer, pour que le frère et la sœur séparés il y a bien longtemps se retrouvent enfin.

En effet, la légende raconte que deux enfants, un frère et une sœur, vivaient à Mananjary : un jour de mauvais temps la sœur a traversé le fleuve et n’a pu revenir ; elle a poursuivi sa route jusqu’à Manakara, Fort Dauphin , créant ainsi les différentes ethnies alors que le frère, très triste est resté à Mananjary .

Tous les 7 ans, c’est donc la rencontre entre le frère et la sœur, entre les différentes ethnies de la cote est.

 Les enfants circoncis seront enfin des hommes après la cérémonie et se distingueront du sexe opposé.

Des centaines d’enfants se font circoncire jusqu’à l’age de 10 ans ou simplement bénir si la circoncision a déjà eu lieu avant

Des milliers de personnes venues de toute la région sont réunies et ce n’est que musique, chansons, danses, aux quatre coins de la ville.

vidéo Sambatra     http://www.vacanceo.com/videos/voir-vid_2831.php

 A Madagascar il est à noter que si un homme non circoncis tue un animal, une volaille, les autres personnes n’en mangeront pas car cet animal est devenu fady.

Dans certaines ethnies, c’est la même chose si c’est la femme qui tue l’animal.

 A Mananjary les jumeaux sont fady et ils ne sont pas circoncis, ne participent pas à la SAMBATRA car il ne sont pas considérés comme faisant partie de l’ethnie, ils ne sont RIEN.

Mais le gouvernement actuel va légiférer pour que ces jumeaux, fady, ne soient plus abandonnés ; une campagne de sensibilisation va être menée mais compte tenu du poids des traditions à Madagascar, cette effroyable coutume ne va pas disparaître rapidement

 

 

 

       

Ajouter un commentaire :: Envoyer cet article
Publié à 22:52, le 26/12/2007, Fianarantsoa
Mots clefs : jardin de la merriripangalanessambattramananjaryindri indribaobabile continentvoyage à madagascarfaune endémiquelémuriensile rougemadagascarorphelinatdispensairemadatouringmaraoagenceCircuitvoiturevoyage

• Félicitations

Publié par Langevine974 , le 5/01/2008 à 13:07
Bravo Chantal, je rentre tout juste de Madagascar et grâce à toi j'y suis encore. Trés beau reportage sur le Sambatra.
Bonne et heureuse année 2008 ainsi qu'à tout ta famille. Je crois que cette année sera encore riche en émotions et en Voyages.
Toutes mes amitiés.
Langevine.
Lien permanent

• merci

Publié par Anonymous , le 13/02/2008 à 13:37
g ete tres contente d`avoir vu cet articl car Mananjary est ma ville natatle bien ke j n soi pa de cette ethnie.c une joie de voir ce genre d`articl ki mett en valeur la culture malgache.encor merci e continue
Lien permanent

Qui suis-je ?

Notre voyage à Madagascar raconté dans Madagascar la belle continue avec Sainte Marie et l'ile aux nattes , Mananjary et la cérémonie de la Sambatra 2007 , Fianarantsoa,les alentours et l'inauguration d'un dispensaire et enfin le NORD : Diego Suarez avec sa belle mer d'Emeraude, les tsingy rouges , l'ankarana , Nosy Be et sa voisine Nosy Komba encore préservée du tourisme de masse et du tourisme sexuel . Venez continuer le voyage avec nous

«  Septembre 2017  »
LunMarMerJeuVenSamDim
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 

Menu

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Album photos
Archives
Mes amis
Ecrivez-moi
Flux RSS

Liens amis

Mon blog 2006 : la RN7 , l'est
Madaland
Vacancéo
Voyages et Partages
presse : MADAPLUS
Voyager au Pérou avec Pérou Découverte
Association FANEVANOO
Voyage sur mesure en CHINE
Magnifiques photos de Madagascar
Mon blog sur Djerba et son guide local Moez
Safari en Tanzanie
Prestige voyages : créateur de voyages d'exception
KINTANA AVENTURE

La carte des lieux visités





Rubriques

Agence Marao Madatouring
Introduction au voyage
Notre périple en 40 jours
Un dispensaire

:

Mes amis

langevine974
jambodany
yvesamada
ericrando
daniel
lan
saintemarie
<%letter%>
Article 4 sur 6
Page précédente | Page suivante